LES INJECTIONS DE PRP

  • QU’EST-CE QUE C’EST ?

Le traitement par PRP ou Platelet Rich Plasma) consiste à injecter, à l'intérieur d'un tendon ou d’une articulation malade, un concentré de plasma sanguin du patient riche en plaquettes afin de provoquer une cicatrisation.


Le plasma sanguin est le liquide dans lequel baigne les cellules sanguines. Il contient de multiples substances nécessaires au fonctionnement de nos cellules.


Comment le plasma est-il prélevé ?
Une prise de sang est réalisée de manière stérile et 8 cc de votre sang sont prélevés. Une éprouvette stérile
hermétiquement fermée et contenant un gel séparateur est utilisée.


Plusieurs laboratoires commercialisent ce matériel :

ARTHREX (Naples Florida USA), BIOMET FRANCE (Valence, France),

REGENLAB (Le-Mont-sur-Lausanne, Suisse).

  • LES ÉTAPES :

  1.    Le prélèvement de sang
     

  2.   On réalise ensuite une centrifugation du sang pour séparer le liquide et les cellules.
     Cette procédure sépare le liquide sanguin (le plasma) des globules blancs et rouges.
    Le plasma est purgé des globules rouges et de la majorité des globules blancs qui ne sont pasconservés.
     

  3.   La seringue contenant le plasma sera injectée.



Pourquoi le plasma est-il utilisé ?

Ce liquide contient une concentration élevée (cinq fois la normale) de plaquettes, qui sont des cellules sanguines normales participant à la coagulation sanguine.
Au contact des lésions tendineuses, les granules alpha des plaquettes vont libérer plusieurs protéines (PDGF et TGF Beta) qui accélèrent la cicatrisation tissulaire.


Comment réalise-t-on l'injection ?
La procédure peut se dérouler au cabinet de consultation ou dans un établissement de soins.
Pour les tendons, l'injection du plasma se fait à l'intérieur du tendon,
dans la zone malade qui présente le plus souvent des fissurations ou une zone de cavitation.
Cette zone est repérée manuellement ou par
ECHOGRAPHIE.


Les utilisations actuelles:
L'injection de plasma riche en plaquettes PRP est utilisée pour traiter des inflammations tendineuses
chroniques (le tendon d'Achille, les tendons fibulaires à la cheville, l’aponévrosite plantaire, le tendon rotulien au genou, les tendons épicondyliens au coude).

Il peut être injecté à l'intérieur d'articulations présentant des atteintes cartilagineuses, le plus souvent couplé à de l'acide hyaluronique.

Ce traitement est récent. Il est en cours d'évaluation.
Le matériel nécessaire à sa réalisation
n'est pas pris en charge par la Sécurité Sociale en France.


 

Capture d’écran 2018-12-07 à 11.59.46.pn