L'ANESTHÉSIE LOCO-REGIONALE

  • QU’EST-CE QUE C’EST ?

Une anesthésie loco-régionale est une anesthésie isolée d'un membre, bras ou jambe.
L'anesthésie consiste à injecter un produit anesthésiant au
contact du tronc nerveux (le nerf) qui donne la sensibilité de la région concernée par l'intervention (bloc tronculaire).

Une fois l'anesthésie installée, l'intervention peut être réalisée
sans endormir le patient. Cette anesthésie peut être prolongée après l'intervention pendant quelques heures, voire plusieurs jours.

 

Exemple d’anesthésie loco-régionale dans la chirurgie du pied : le bloc sciatique poplité.
Ce bloc est réalisé sur le
nerf sciatique et derrière le genou à la partie basse de cuisse pour obtenir une
anesthésie complète de la jambe et du pied. Cette anesthésie entraîne une
insensibilité aussi une paralysie des
muscles du pied.
L'anesthésie peut être de
courte durée (3 à 4 heures) ou de longue durée (48 heures). Ce type d'anesthésie
permet de lutter efficacement contre la douleur pendant la période post-opératoire immédiate (les deux premiers jours).
L’anesthésie loco-régionale peut aussi être réalisée plus bas, au niveau de la cheville, selon les mêmes principes, pour une anesthésie complète mais sans paralysie des muscles du pied , ce qui permet de reprendre un appui plus rapidement.

  • COMMENT ON LE RÉALISE ?

L'anesthésie est réalisée au bloc opératoire dans une salle dite de « loco-régionale « par le médecin
anesthésiste, dans l'heure qui précède l'intervention.

Pour le bloc sciatique poplité, vous êtes placé sur le ventre. L'anesthésiste repère la position du nerf en utilisant une sonde
d’échographie. Ce repérage permet d'être sûr de ne pas injecter de liquide à l'intérieur du nerf.

Une anesthésie de la peau est réalisée puis une aiguille est introduite jusqu'au contact du nerf sans le toucher. Le produit anesthésiant peut être injecté en
une seule dose. L'anesthésie de la jambe et du pied s'installe en 20 minutes environ, parfois plus. Après cette durée, l'intervention peut être débutée.

  • APRÈS L'OPÉRATION

​Après l'intervention, l’anesthésie fait encore effet, pour votre confort et pour diminuer la prise de médicaments contre la douleur. Le soir de votre intervention, le plus souvent, le pied reste insensible de manière permanente ce qui vous permet de ne pas ressentir la douleur opératoire.


Vous pouvez cependant le bouger dans le lit, ce qui évite l'hyperpression au niveau du talon. Un coussin de protection du talon (« dit anti-escarre ») est parfois prescrit par l’anesthésiste.

En cas de bloc sciatique (réalisé derrière le genou), pendant l’effet de l’anesthésie, il existe un risque de chute en raison de la faiblesse du pied (paralysie transitoire). Il est possible de se déplacer mais en utilisant une paire de cannes anglaises pour éviter de poser le pied au sol, jusqu’à ce que le pied se réveille complètement, ou pendant 48 heures.

En cas de bloc de cheville, l’appui est possible plus rapidement mais toujours sous couvert d’une paire de cannespendant les 48 premières heures.

Capture d’écran 2018-12-07 à 11.59.46.pn