BUNIONETTE (Quintus varus)

TRAITEMENT

DESCRIPTION

  • Le bord externe du pied est constitué du cinquième métatarsien prolongé par l’articulation et le 5ème orteil. Cette articulation métatarso-phalangienne est normalement rectiligne ou peu inclinée.

  • La bunionette, souvent appelée aussi quintus varus, est une déformation du bord externe du pied et plus précisément du 5ème rayon du pied.

  • Cette déformation est l'origine d’un contact plus localisé sur la tête du 5ème métatarsien avec un hyper-appui dans la chaussure qui peut être la source d'un conflit (frottement excessif ou anormal) avec douleurs et rougeur.

  • En cas de conflit ou de frottement anormal trop important, il se développe une inflammation de la bourse séreuse avec l’apparition d’un « bursite ». Cette bursite peut devenir très douloureuse empêchant tout chaussage (« bursite aiguë »)

POURQUOI CETTE DÉFORMATION APPARAÎT-ELLE ?

  • Ce conflit est souvent le résultat de l'association de causes externes et internes : 

    • Les causes externes sont par exemple: la position en tailleur, la marche anormale sur le bord externe du pied ou le port de chaussures rigides (chaussures de ski ou de sécurité).
       

    • Les causes internes (anatomiques) correspondent à une anomalie constitutionnelle (depuis la naissance) de la forme du 5ème métatarsien. Ces anomalies prédisposent la tête du 5ème métatarsien à un conflit dans le chaussage. On compte 3 types de malformations : 

      • une tête trop grosse

      • un écartement trop important entre le 4ème et le 5ème métatarsien 

      • une incurvation anormale de l’axe du métatarsien vers l’extérieur. 
        Ces anomalies anatomiques prédisposent la tête du 5ème métatarsien à un conflit dans le chaussage 

COMMENT FAIRE LE DIAGNOSTIC ?

  • Le diagnostic est généralement simple lorsque le conflit est associé à une bursite. Les radiographies en charge (debout) restent nécessaires pour un diagnostic de certitude.

  • La bursite (« aiguë ») apparaît sous la forme d’une "boule douloureuse " qui correspond à un épanchement liquidien et  inflammatoire sous la peau.  A ce stade, seuls le déchaussage et l’ablation d’éventuelles chaussettes de contention permettent de contrôler la douleur

 

  • En l’absence de réelle bursite, le diagnostic repose sur la mise en évidence d’une saillie douloureuse de la face latérale de la tête du 5ème métatarsien. La constatation des causes décrites ci-dessus conforte le diagnostic. Un bilan radiographique est alors indispensable:

       - pour confirmer ou non le diagnostic et apprécient l’ensemble de l’avant-pied. 

       - pour permettre à votre chirurgien d’adapter au mieux la solution chirurgicale si elle est nécessaire. 

 
 
 
 

LE TRAITEMENT MÉDICAL

  • Les médicaments contre la douleur: antalgiques et anti-inflammatoires sont utilisés en première intention par voie générale (buccale) ou par voie locale (crème, compresses…)  et sont utiles seulement en cas de crise douloureuse ou d'inflammation passagère. 
     

  • L'adaptation du chaussage: la modification du chaussage peut limiter ou supprimer le conflit ou frottement. En cas de bursite aigue douloureuse, la marche pieds nus ou en chaussons très souples est conseillée.

  • La réalisation d'orthèses plantaires (« semelles orthopédiques ») peut être pour limiter l'appui sur le bord externe du pied et les orthoplasties sur mesure peuvent limiter le conflit. 

 

  • En l’absence de traitement : le chaussage devient de plus en plus difficile et le risque augmente d’ouverture à la peau de la bursite avec possibilité d’infection de la bourse puis de l’articulation (arthrite) et/ou de l’os (ostéite) ce qui peut être très grave en cas de diabète par exemple.

LE TRAITEMENT CHIRURGICAL

  • En l’absence d’amélioration par le traitement médical ou en cas de complications, il est possible d’envisager une prise en charge chirurgicale.

  • L’objectif du traitement est de redresser le du 5ème métatarsien pour supprimer le conflit douloureux.
     

  • L’intervention chirurgicale consiste à ré-axer le cinquième rayon en déplaçant vers l’intérieur la tête et/ou une partie du métatarsien pour supprimer la saillie osseuse sous la peau.
     

    • Cette chirurgie peut être réalisée par méthode conventionnelle (ciel ouvert) par une incision de plusieurs centimètres, et parfois la découpe osseuse nécessitera une fixation interne ou externe, temporaire ou définitive, par fil, vis, broche…qu’il faudra peut-être retirer.
       

    • ou bien en « chirurgie percutanée» à l’aide d’outils et de fraises spécifiques et sous contrôle radiographique peropératoire; cela dépend des pratiques de votre chirurgien.
       

    • Cette correction chirurgicale fait parfois appel aussi à une correction d’axe de la phalange proximale du 5ème orteil pour « harmoniser » la correction, et parfois à une libération des tissus mous lorsqu’il existe des rétractions ligamentaires importantes.

 
Capture d’écran 2018-12-07 à 11.59.46.pn